Organisation à la maison et au bureau

Comment (bien) gérer les relations avec la nounou. 5 astuces de bon sens

By 21 mars 2020No Comments
Nounou assistante maternelle

« Alors, elle est bien, ta nounou ? Ca se passe bien ? », – voici la question qu’on entend très souvent. Vous savez, une des premières questions qui inquiètent mes clients, qui attendent un bébé, c’est comment trouver un mode de garde.  Dans cet article je vous donnerai les astuces pour bien mettre en place des relations saines et respectueuses avec la professionnelle de la petite enfance : assistante maternelle, ou la nounou dans le cadre de la garde partagée. Je vous proposerai mon point de vue : celui des parents. Dans un autre article vous aurez celui d’une assistante maternelle,  Pascale Maurieras, avec ses 10 ans d’expérience comme assistante maternelle, qui nous dévoilera les coulisses de son métier.

Je vais d’abord vous raconter mon histoire personnelle. A l’époque quand j’étais enceinte de ma première fille, nous habitions un beau quartier à Paris. La place en crèche, on peut oublier, sauf si on connait l’adjointe du maire qui s’occupe de la petite enfance. Donc, après être inscrit sur le fameux site de rencontres, non, pas Tinder, mais bebenounou.fr, nous avons entamé nos rencontres avec les familles pour la garde partagée. Jamais nous n’avions  pensé, que ce serait le casting. Franchement, c’est plus facile d’être sélectionné pour « Dance avec des Stars », que de trouver La Bonne famille, et La Bonne nounou.

Précision : pour faciliter la tâche, je vais écrire « la nounou », mais cela peut être l’assistante maternelle, la personne à la crèche ou autre personne qui s’occupe de votre enfant.

Après avoir passé 3 entretiens, tous très compliqués (pas de garde le vendredi, nous ne mangeons que du bio de la ferme de mes parents, nous préférons un bébé plus grand…), nous avons commencé à déprimer. Enfin, la chance a tourné, et nous avons trouvé une famille qui était prête à nous accueillir et à partager sa nounou avec nous. Cela fut le début d’une belle aventure ! Cette dame âgée de 50 ans, qui travaillait déjà depuis 7 ans avec cette famille, est devenue notre ange gardien. Avec un petit intervalle, c’est elle qui a gardé nos deux filles. Même après avoir déménagé au mois de novembre, nous avons décidé de rester avec cette famille et cette nounou afin de ne pas rompre ce contrat de confiance et de ne pas traumatiser notre petite dernière.

Les débuts n’étaient pas faciles. Il faut trouver un mode de fonctionnement avec la famille et bien sûr, avec la nounou. Il faut établir de vraies relations de confiance, de partage, car vous confiez à cette personne votre plus grand trésor, votre bébé.  Maintenant, après 5 années, je peux vous dire, que je suis fière de nous ! Nous avons réussi notre pari, car pendant toutes ces années nous avons suivi des règles de bon sens et de respect, nous avons fait preuve d’intelligence, et nous avons su nous adapter aux règles de vie de l’autre famille et, à la fin, tout le monde a trouvé son équilibre.

C’est pourquoi je voudrais partager avec vous « mes 5 astuces de bon sens avec votre nounou »:

 LA CONFIANCE,  LE RESPECT, LA FLEXIBILITE,  L’ECOUTE,  LE CADRE

Détaillons chaque point :

Astuce N 1 : LA CONFIANCE

A la fin de la première semaine, quand j’ai encore répété à notre nounou que notre fille n’était pas assez couverte, voilà la réponse qu’elle m’a faite : « Ecoutez, Vlada. Vous m’avez confié votre fille, et je l’ai acceptée. Donc, nous avons établi un contrat de confiance, et nous devrions le respecter. S’il vous plait, ne me dites pas comment je dois habiller votre fille, quand la changer etc. J’ai 15 ans d’expérience avec les bébés. Quand vous me déposer votre fille le matin, dites-moi les choses importantes à signaler, et le soir, on échange ».

Cela m’a un peu choqué au début, mais ensuite j’ai compris, que c’était un très bon mode de fonctionnement. De toute façon la nounou ne peut pas vous remplacer. Elle va suivre vos conseils, mais va les appliquer à sa façon, et en plus elle doit gérer plusieurs enfants (de 2 à 3), donc s’adapter. En revanche, si vous voulez tout contrôler, je vous suggère de prendre un congé parental et de vous occuper de votre enfant à plein temps. C’est une très bonne solution ! Ma fille avait 9 mois, donc naturellement, j’étais moins inquiète pour la confier à une personne extérieure à ma famille.

La confiance doit être au cœur de vos relations. Comment pouvez-vous confier votre bébé à une personne en laquelle vous n’avez pas confiance ? Cette personne devient votre employé, mais en quelques sorte vous dépendez d’elle. C’est pourquoi, il faut prendre très au sérieux le processus de recherche du mode de garde, s’y prendre en avance. J’ai une technique qui fonctionne bien, je la partagerais avec vous un de mes prochaines post. Donc, sachez fidéliser votre nounou, montrez-lui que vous lui faites confiance, et vous verrez que cela va aider à établir de bonnes relations. Le bébé va le sentir, et sera à son tour serein et confiant.

Astuce N 2 : LE RESPECT

Sans confiance, pas de respect. Ici, je voudrais vous parler de respect vis-à-vis de votre employé, de dignité en tant que personne.

C’est un métier de s’occuper des enfants, et ça se respecte. Faites preuve de bienveillance, de bonté. C’est important de respecter votre engagement, les horaires de travail, par exemple. Arrivez à l’heure le matin et le soir. Bien sûr, cela nous arrive tous d’être en retard exceptionnellement (grèves, réunions, etc). Il ne faut pas que cela devienne systématique. Ne faites pas de shopping, en vous disant que ce n’est pas grave, 30 minutes en plus.

Appelez, prévenez votre nounou. Remerciez-la pour sa patience. Respectez ses sentiments, elle n’est pas une machine. Cette personne a le droit d’être fatiguée à la fin de la journée, respectez cela. Elle a également sa vie privée, elle a envie de rentrer chez elle le soir et retrouver sa famille, ou si elle est chez elle, elle a envie de finir sa journée de travail, ranger les jouets, et se reposer. Je me rappelle que notre nounou me disait, que le soir elle avait besoin de rester 30 minutes dans le noir, pour se reposer. Ne restez pas à la porte à négocier avec   votre enfant pour rentrer, pendant 30 minutes. C’est valable dans l’autre sens également. Si votre nounou est arrivée en retard exceptionnellement, restez calme, acceptez-le.

Astuce N 3 : LA FLEXIBILITE

Comme dans toutes les relations il faut être flexible. Soyez humaine. Il faut trouver un juste équilibre entre être un employeur et une amie avec votre nounou. Si elle vous demande de partir 1 heure plus tôt pour un rendez-vous médical,  ou parce que son enfant est malade (oui, elle aussi a des enfants), essayez de vous arranger avec l’autre famille et accordez lui de partir plus tôt. Elle va voir, que vous êtes flexible, compréhensive. C’est donnant-donnant. Dans mon cas, notre nounou avait plusieurs rendez-vous médicaux et nous avons toujours su trouver une solution.

En revanche, il nous est arrivé de demander à notre nounou d’arriver à 08 :00 à la place de 09 :00 et elle l’avait accepté. En particulier, le jour de notre déménagement, notre nounou a accepté d’arriver à 07 :30. Et on ne compte pas chaque heure, et chaque centime, sinon, on ne s’en sortira pas! Faites preuve de flexibilité, vous pouvez aussi la remercier autrement avec un petit cadeau, un petit signe d’attention, comme de partir plus tôt un autre jour. La même règle s’applique pour les relations avec l’autre famille, il faut toujours essayer de trouver un consensus pour le bien commun de tous et des bébés en particulier.

Astuce N 4 : L’ECOUTE

Créez des relations humaines avec votre nounou. Essayez de vous intéresser à elle, à sa vie privée, a ses hobbies, à ses intérêts. De temps en temps, vous pouvez lui offrir des petits cadeaux, pour les fêtes, ou pour son anniversaire. Cela fait énormément de plaisir, car, on rentre dans la sphère humaine et émotionnelle des relations, même si on reste employeur et employé. Le plus important, c’est d’échanger.

De votre côté, vous pouvez lui donner des informations particulières : « Alex a mal dormi cette nuit, il pourrait être ronchon ». « Gael a mal au ventre, ne le forcez pas à manger, s’il vous plait ». Ecoutez la, quand elle vous raconte sa journée, mais ne la bombardez pas avec des questions, du type : combien de concombre a mangé votre enfant au déjeuner et combien de cuillères de yaourt. Elle a quand même une expérience avec les petits enfants, laissez-la gérer. En revanche, vous pouvez lui demander un conseil ou un avis. Elle sera ravie de partager son expérience et de voir que son avis est demandé et pris en considération. Il faut que les relations aillent dans les deux sens, elle vous écoute, vous l’écoutez. Dans notre cas, notre nounou m’a donné de précieuses informations sur le sommeil de bébé, grâce à elle et à sa méthode, nous avons appris à nos 2 filles à s’endormir seules. Cette méthode est décrite dans mon article sur le sommeil.

C’est important d’observer votre enfant, comment il réagit avec la nounou, est-il content, sourit-il ? Vous devez vous fier à votre instinct de parents et sentir, comment se passent les relations entre votre bébé et sa nounou. Si vous sentez des choses « bizarres », discutez entre vous, parlez avec la nounou, et si, malheureusement, cela ne se passe pas bien, séparez-vous. C’est nécessaire pour le bien de tous. Si les relations ne sont pas saines entre vous et votre nounou, le bébé va parfaitement le sentir, et il sera malheureux, comme vous, d’ailleurs. Il ne faudrait pas continuer malgré tout, en fermant les yeux et en pensant que cela va s’arranger. Je vous suggère alors de prendre la décision de chercher une autre personne.

Astuce N5 : LE CADRE

Ce qui est important, c’est de poser un cadre dés le début de vos relations. Car on s’engage pour une période assez longue, 2-3 ans. C’est bien de préparer la liste des questions en avance avec votre mari/ femme. Ensuite, discutez-en d’abord avec la famille de garde partagée. Vous pouvez décider ensemble de choses comme les repas, les couches, les sorties etc. Une fois que vous êtes tombés d’accord avec la famille, discutez avec la nounou séparément. C’est important de s’expliquer dès le début sur des choses qui vous semblent importantes concernant les soins de bébé, les repas, par exemple. Ensuite, abordez le contrat en détails. Il faut discutez calmement et établir les règles du jeu : les retards, les absences, les heures supplémentaires, le salaire, etc. Dites-vous que malgré le cadre bien établie, il peut y avoir les imprévus, donc, laissez un peu de place pour cela. Dites à la nounou, que vous pouvez toujours vous arranger pour trouver une meilleure solution qui convienne à tout le monde. Dites-lui q’elle est libre de vous poser des questions, car elle doit se sentir écoutée.

Voila, maintenant vous connaissez les 5 clés du succès de vos relations avec la nounou: LA CONFIANCE, LE RESPECT, LA FLEXIBILITE, L’ECOUTE et LE CADRE.