Organisation à la maison et au bureau

Congé parental: pourquoi le prendre (ou pas)? (Partie 1-L’aspect émotionnel)

By 30 mars 2020No Comments
Conge parental

Comment gérer la séparation avec votre bébé et retourner en sérénité au bureau

Quand ma deuxième fille est née, la première avait 3,5 ans.  C’était parfait. Je suis restée en congé mat jusqu’à ces 9 mois. J’avoue, c’est un luxe, qu’il faut pouvoir se payer, mais c’était une période magnifique. En France le délais légal de congé maternité est de 16 semaines : 6 semaines avant la naissance et 6 semaines après. A la fin de celui-ci vous pouvez prendre un congé parental, qui est au maximum de 3 ans. Alors que faire ? Combien de temps faut-il rester à la maison ?

De mon côté je vous conseille de vous poser quelques questions et d’en discuter avec votre conjoint(e). Il y a plusieurs paramètres à prendre en compte :

Alors, posez-vous 3 questions :

  1. L’aspect émotionnel : serez vous prêt(e) pour la séparation avec votre bébé ? 

 

  1. L’aspect financier : sera-t-il possible d’assurer financièrement le congé parental ?

 

  1. L’aspect lié à votre personnalité en tant que maman ou papa : serez-vous capable physiquement et psychologiquement de reprendre le travail ?

Voyons ces trois points :

  1. L’aspect émotionnel de la séparation

La première chose, c’est d’imaginer que vous allez vous séparer de votre petit bébé, qui aura environ 2,5 mois. Qu’il faut le réveiller tous les matins à 7 heures, l’habiller et le ramener chez la nounou ou à la crèche. Et de ne pas le voir pendant 8 heures, jusqu’à 18h dans les meilleurs cas. J’imagine toujours ce petit bébé comme un animal collé à sa maman. Il a juste besoin de vous, de dormir et de manger. 

  • D’ailleurs, comment est-il nourri ? Au sein ou au biberon ? le choix de ne pas allaiter chez les jeunes mamans est souvent influencé par une décision, si elle va prendre le congé parental ou pas. Pourquoi commencer d’allaiter, si je reviens dans 2 mois et il faut tout arrêter ? Et si on posait la question à l’envers : pourquoi revenir si vite, je voudrais essayer d’allaiter, je voudrais rester plus longtemps avec mon bébé. Voir mon post sur l’allaitement https://www.coachmamanbebe.fr/happy-allaitement-les-7-commandements-de-la-petite-parisienne/

 

  • Et si le bébé ne fait pas encore ses nuits (oh, le sommeil du bébé, un vaste thème). A lire mon autre post https://www.coachmamanbebe.fr/il-fait-deja-ses-nuits-comment-apprendre-a-votre-bebe-a-sendormir-tout-seul-la-methode-des-5-pas/ En fait, il fait SES nuits, mais ils ne correspondent pas aux VOTRES. Il arrive souvent de vous réveiller 2 à 3 fois par nuit. Essayez, vous allez être épuisée assez rapidement, au bout de la deuxième semaine, c’était mon cas. Et encore, je pouvais récupérer pendant la journée, en faisant la sieste, pendant que ma grande était à l’école jusqu’à 16h. Pas facile de faire la sieste au boulot ! 

 

  • On a abordé les questions essentielles : la nourriture et le sommeil. On cherche le  troisième pilier.. C’est vous ! La nounou pourrait bien évidement nourrir votre bébé, le changer régulièrement et le mettre coucher, mais elle ne peut pas vous remplacer, avec votre odeur, la chaleur de votre corps, le battement de votre cœur. 

Conclusion : Imaginez, réfléchissez, méditer…